vendredi 30 janvier 2015

Le pari de l'impressionnisme au Musée du Luxembourg

Renoir - Danse à la ville. Danse à la campagne


Pour les amoureux de l'impressionnisme


Amatrice d'art, de jolies lignes, de couleurs, de la beauté en toute chose, et très curieuse d'apprendre, j'ai suivi avec attention le MOOC de cette exposition pour aborder autrement l'impressionnisme. 

Un MOOC c'est quoi? 


C'est un cours en ligne ouvert et à distance. Les participants aux cours sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par internet. L'animation du MOOC était parfaitement réalisée, avec de courtes vidéos très intéressantes écrites par des experts de l'histoire de l'art, des quiz, des récapitulatifs, durant 8 semaines. Et cerise sur le gâteau, nous avons été invités à découvrir l'exposition consacrée au marchand d'art Paul Durand-Ruel au Musée du Luxembourg.

Même si les œuvres des peintres impressionnistes sont aujourd'hui appréciées dans le monde entier, cela n'a pas toujours été le cas. Lors des premières présentations, ces œuvres ont été moquées et leurs auteurs fortement critiqués. Et c'est la détermination d'un marchand d'art, Paul Durand-Ruel, amoureux de l'impressionnisme, qui permit de  reconnaître le génie de peintes tels que Monet, Pissarro, Renoir ou Degas.

Renoir - Les filles de Durand-Ruel et Danseuse

Manet - Bataille du Kearsarge et de l’Alabama

Paul Durand-Ruel - Marchand d'art

L'exposition consacrée à ce marchand d'art rassemble des tableaux lui ayant appartenu, en précisant les transactions réalisées pour chaque oeuvre, et parfois le prix d'achat de l'époque (500 francs, ça fait rêver...).

Paul Durand-Ruel hérite dans les années 1860 de la boutique de son père, transformée en galerie d'art, située rue de la Paix. Il l'installe ensuite rue Laffitte, surnommée "la rue des tableaux", au cœur du marché de l'art parisien. Pour soutenir les artistes impressionnistes, il leur achète en nombre des toiles, témoignant ainsi sa profonde admiration pour cette génération d'artistes. Durant la guerre franco-prussienne, il se réfugie à Londres et y rencontre, par l'intermédiaire de Daubigny, Monet et Pissarro et expose leurs œuvres dans la capitale anglaise, où il a une succursale. Il s'intéresse également à Sisley, Degas, Morisot et Renoir. A son retour en France, il visite l'atelier de Monet et lui achète 21 tableaux d'un coup!

Monet - La liseuse

Monet, Sisley, Pissarro

Rodin - Jeune mère à la grotte

Monet - Jardin de l'artiste

Pour tous ces artistes, leur rencontre avec le marchand d'art marque un tournant décisif car leurs œuvres sont alors exposées dans ses galeries de Paris, Londres et Bruxelles. Il encourage les expositions impressionnistes collectives. Durand-Ruel se lance au début des années 1880 dans la recherche de nouveaux marchés, il envoie des œuvres à Berlin, Boston et New York, où il ouvre une galerie en 1886. Il devient l’interlocuteur privilégié d'amateurs d'art fortunés. 

L'exposition est assez succincte, il y a peu de salles et beaucoup de visiteurs, mais elle regroupe des œuvres impressionnistes absolument magnifiques. Amatrice du coup de pinceau de Monet, j'ai été comblée!

Monet et Degas

Monet - Maison de la douane, Varengeville

Monet - Les galettes

Renoir - Danse à la ville. Danse à la campagne

Monet - Effets d'automne à Argenteuil

Monet - Pont d'Argenteuil

Musée du Luxembourg - 19 rue du Vaugirard - 75006 Paris