vendredi 20 mars 2015

Dans les coulisses de la Bibliothèque François Mitterrand

Dans les coulisses de la Bibliothèque François Mitterrand


La Bibliothèque Nationale de France


Aujourd'hui, je vous emmène à la découverte de la Bibliothèque Nationale de France, et plus particulièrement de son site François Mitterrand. J'ai toujours eu envie de découvrir l'intérieur de ces fameuses tours en forme de "livres ouverts", et quand on m'a proposé de participer à une visite guidée, je n'ai pas hésité. En revanche, je n'avais pas mon reflex avec moi, donc la qualité des photos n'est pas optimale...

Nous avons commencé par découvrir l'histoire de la Bibliothèque Nationale ainsi que ses différents sites (Richelieu, Opéra, Arsenal, Vilar), pour ensuite nous intéresser à celui situé dans le 13ème arrondissement, le plus grand et le plus impressionnant. La Bibliothèque Nationale de France (BNF) est l'héritière des collections royales constituées depuis la fin du Moyen-Age. Elle est chargée de la collecte du dépôt légal depuis 1537. Ses collections sont uniques au monde, avec 14 millions de livres et revues, mais aussi des manuscrits, estampes, photographies, cartes. Toutes les disciplines intellectuelles y sont représentées. Les ouvrages peuvent être consultés sur demande, mais pour les documents les plus précieux, les chercheurs doivent justifier leur nécessité de consulter le document. En effet, la BNF possède de précieux ouvrages tels que la Bible de Gutenberg, la thèse de Marie Curie, le manuscrit de "l'histoire de ma vie" de Casanova ou encore des livres d'auteurs grecs annotés par Racine.

Dans les coulisses de la Bibliothèque François Mitterrand

Dans les coulisses de la Bibliothèque François Mitterrand

Le site porte le nom de François Mitterrand car c'est lui qui a retenu le projet architectural aujourd'hui réalisé et ouvert au public depuis 1996. Il aimait particulièrement les lignes simples et droites de l'architecte Dominique Perrault. Il y a en effet très peu de courbes dans l'architecture du bâtiment, réalisé autour de formes rectangulaires. Perrault a souhaité faire référence à la période médiévale dans le choix de l'architecture du bâtiment et cela se ressent véritablement lorsque l'on entre dans l'édifice. On se retrouve sous un plafond de 30 mètres de hauteur, faisant penser à la nef d'une cathédrale. C'est très beau. On retrouve également un système de déambulatoires autour du jardin, avec des couloirs rectilignes, comme dans un cloître. Et la matière utilisée sur les murs rappelle les cottes de mailles. Le jardin situé au centre de la BNF (et inaccessible au public) est inspiré de la forêt de Fontainebleau que François 1er affectionnait beaucoup. 

Les photos n'étant pas autorisées dans les salles de lecture, je ne pourrai pas vous montrer les si jolies chaises et le mobilier design de la bibliothèque, mais c'est superbe. L'architecte a également détourné certains objets de leur utilité première pour les insérer dans la décoration des lieux : des voiles de catamaran entourent le département des œuvres rares, des tuyaux servant à approvisionner les avions en kérosène ont été réutilisés pour les luminaires. Comme vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ces choix de l'architecte!

La découverte s'est poursuivie par les sous-sols, on a une impression très étrange d'être complètement perdu dans les nombreux couloirs et ascenseurs. On découvre une rue souterraine dédiée à la desserte du site, aux livraisons...et une place de parking est réservée pour le Président de la République! Le plus impressionnant est la découverte du système de nacelles sur rail pour le transfert de documents entre les différents bâtiments du site. Ce qui se comprend car la bibliothèque compte plus de 400 km d'étagères! Les nacelles circulent à une vitesse de 60cm/seconde (pour ne pas abîmer les ouvrages). 



Enfin, nous avons découvert les Globes de Coronelli (1681-1683), offerts à Louis XIV par le cardinal d'Estrées. Il s'agit d'une paire de globes - terrestre et céleste - constitués de toile sur un châssis en bois, de grande dimension (4 mètres de diamètre) réalisée par le cosmographe vénitien Vincenzo Coronelli. C'est assez impressionnant de se retrouver dans cette pièce sombre, et très intéressant car cela permet de se rendre compte de l'état des connaissances géographiques de l'époque.

Le jour de ma visite, il y avait une exposition rassemblant les photographies récompensées par la "Bourse des Talents", de jeunes photographes prometteurs!
Quai François Mauriac - 75013 Paris
Tarif : 3,50€ - Gratuit à partir de 17h00.

vendredi 13 mars 2015

Les hortillonnages d'Amiens

Amiens - Hortillonnages

Nous avons profité d'une journée pas trop pluvieuse passée à Amiens pour découvrir ses fameux hortillonnages. Il s'agit d'anciens marais situés à l'est d'Amiens qui ont été comblés pour créer 300 hectares de champs destinés à la culture maraîchère. Mais il ne reste aujourd'hui plus qu'une dizaine d'hortillons (maraîchers). La majeure partie des hortillonnages a été transformée en jardins par des particuliers. Ces jardins flottants sont parsemés de plus de 65 km de canaux, on en profite donc pour vous emmener en balade avec nous.

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages

Amiens - Hortillonnages